Quartier général du Service d'incendie de Port-au-Prince (Haïti)

 

août 2005

 

Texte et photos: Serge Morin (collaboration spéciale)

 


Je prends quelques secondes pour vous transmettre des photos prises à la caserne de pompiers de Port au Prince en Haïti.


Je suis lieutenant de police à la ville de Québec. Je suis en Haïti pour 9 mois dans le cadre d'une mission de paix de l'ONU.
Nous sommes 12 policiers de Québec dans le but de supporter la remise sur pied de la Police Nationale d'Haïti. Inutile de vous dire qu'il y a énormément de travail à faire.

Dans ce pays, la police effectue également le travail de pompier. Imaginez, 54 pompiers pour couvrir une capitale de plus de 4 000 000 d'habitants.
La moitié étant au travail pour une période de 24 heures. Le lendemain l'autre équipe fait le travail.


Quant au nombre d'appels reçus, J'ai posé la question au chef lors de ma visite. Il m'a répondu avoir au moins 1 appel à tous les jours...


Il faut dire que dans certains secteurs, les pompiers ne répondent plus aux appels. La raison est qu'ils ne se déplacent pas dans les zones dites "chaudes" puisqu'ils sont victimes de coups de feu. De plus, ils ne laissent aucun pompier seul le soir à la caserne près des camions pour les mêmes raisons.

Dans le cadre de notre mission actuelle, je dirige une division qui s'appelle Réforme et restructuration de la police (Nationale d'Haïti). Je dirige plus de 50 policiers de toutes les nationalités. À l'intérieur de cette division, j'ai 2 policiers de Québec qui sont à faire l'étât de la situation des infrastructures, des équipements et du développement des ressources humaines de la PNH (Police Nationale d'Haïti) mais plus spécifiquement ces temps-ci au niveau du Service des incendies. Notre but est d'intéresser des pays donnateurs à fournir des sommes importantes pour remettre sur pied ce service.

Si on parle d'équipement, les 2 camions citernes sont inopérants faute de pièces (filtre à l'huile), l'échelle est inopérante parce que les tuyaux hydroliques sont en décomposition avancée etc... Bref, on réalise vite ici que ce pays est dans un très piteux état.

Vous trouverez des images des camions et de la caserne. Remarquez la "pièce" où l'on remise les équipements de remplacement


Mes salutations !

Serge Morin
Port-au-Prince, Haïti

 




Copyright © 2003 SPIQ.CA, Tous droits réservés.